Vos droits aux allocations chômage

Le 29 décembre 2020, un décret paru au Journal officiel annonce un assouplissement des conditions d’éligibilité et de versement des allocations chômage.

Prolongation des droits à l’allocation

L’allocation chômage (ARE, ASS, allocation d’assurance à la charge des employeurs publics pour les fonctionnaires et contractuels de l’État ainsi que les collectivités locales…) est prolongée jusqu’au 28 février 2021 pour les demandeurs d’emploi arrivés en fin de droits entre le 30 octobre 2020 et le 15 février 2021. Il n’y a aucune démarche particulière à entreprendre. Il faut simplement continuer à s’actualiser chaque mois pour que cet allongement de droit soit automatique.

La durée de prolongation est égale au nombre de jours calendaires compris entre la date d’épuisement des droits et le 28 février 2021. Les jours non indemnisables durant cette période (exercice d’une activité professionnelle ou prise en charge par la Sécurité Sociale) sont déduits.

Ces jours d’indemnisation supplémentaires ne seront pas retirés des futurs droits éventuels. Si le demandeur d’emploi a travaillé au cours de son indemnisation, il aura acquis de nouveaux droits, intégralement reportés après le 28 février 2021.

Diminution de la durée d’affiliation requise

La durée d’affiliation minimale requise représente le nombre minimum d’heures ou de jours travaillés pour avoir droit aux allocations. En lien avec le contexte sanitaire, celle-ci est réduite à 88 jours ou 610 heures, soit 4 mois, jusqu’au 31 mars 2021, au lieu de 130 jours, soit 6 mois. Ces heures peuvent avoir été travaillées en plusieurs fois (avec plusieurs contrats de travail), sur un délai de 24 mois à date de fin du dernier contrat pour les salariés âgés de moins de 53 ans ou de 36 mois pour les salariés de 53 ans et plus.

L’activité partielle est prise en compte dans cette durée. Cependant, la rémunération pendant cette période d’activité partielle (en général moins importante que le salaire habituel) n’est pas prise en compte pour le calcul de l’allocation, afin de ne pas diminuer le montant de la future indemnisation.

Cette mesure concerne l’ensemble des demandeurs d’emploi dont le contrat de travail prend fin entre le 1er août 2020 et le 31 mars 2021 (y compris si la procédure de licenciement est engagée entre ces deux dates). La date de fin de contrat de travail correspond à la fin du préavis.

Récapiulatif allègement condition allocations chômage

Pour en savoir plus, rendez-vous sur : https://www.service-public.fr

La Passerelle,
un partenaire de l’Economie Sociale et Solidaire à votre service

Des services de proximité qui donnent du sens !